FR | EN

 

 

Nanuq
 
photo (c) Peter Gallinelli


C'est parti (20 juillet 2017)

Ci-dessus: Nanuq sur son berceau d'hiver à quelques minutes de la mise à l'eau; remarquez la carène parfaitement adaptée aux infrastructures industrielles.

Après un voyage rock-n-roll en raison de suppressions et retards cumulés de vols dans l’espace aérien Européen, nous touchons enfin le sol groenlandais. Quel bonheur d’être de retour ! Nous sommes chaleureusement accueillis par nos amis à Maniitsoq qui ont pris soin de notre bateau durant l’hiver et ont aidé à préparer jusque dans les détails la logistique de préparation au départ de l’expédition 2017.

Voici maintenant deux semaines que Nanuq a quitté le berceau du chariot de chalutiers sur lequel il a passé l'hiver, par moments enseveli sous 5 mètres de neige! Même maintenant l'été groenlandais n'est pas encore installé. De nombreux névés descendent encore au niveau de la mer en témoin des rigueurs de l'hiver passé. Des dépressions régulières remontent depuis le Labrador et nous donnent du fil à retordre avec des vents contraires, parfois en coup de vent. Le ciel est souvent bas et gris et les averses fréquentes. Cependant, ceci n'enlève rien au charme du Groenland qui apparait encore plus sauvage et inaccessible.

Après une semaine de navigation, principalement par les routes intérieures, nous amarrons en temps et en heure à Narsaq pour embarquer Dorothée et Frédéric pour le programme scientifique. La campagne d'étude des microplastiques arctiques démarre aussitôt. Nous sommes dans les régions relativement peuplées de la région du sud-ouest du pays et déjà le premier dosage révèle des débris ...quelle en est l’origine ? …qu'en sera-t-il le long de la côte est? L'Ifremer et oceaneye se chargeront des analyses au retour.

Eté au Groenland (photos Lisa Gallinelli)

Nous revisitons des endroits de notre passage en 2015 et en découvrons des nouveaux, toujours aussi émerveillés par la grandeur et la beauté brute du paysage. Dorothée documente la rencontre avec les éléments et notre façon de faire avec un maximum de simplicité et d'autonomie. Le temps à bord semble infini, tellement la diversité des journées est grande, et en même temps le temps s'envole.

Notre dernier jour de navigation nous amène non loin de la tête du Sermilik (fjord rempli de glaces) que nous remontons, curieux de rencontrer glaces et lieux sauvages et peu fréquentés. Notre surprise est complète de découvrir une ferme qui s'étale sur 40 hectares produisant non seulement du fourrage pour le mouton qui prospère dans la région, mais aussi pommes de terre et navets, véritables 'pommes du Groenland'. Nous sommes chaleureusement accueillis pour découvrir la maison résolument moderne, partager le repas, visiter la ferme, goûter à la production plus qu'étonnante sur fond d'icebergs stationnés dans la baie. Nous rendons l'hospitalité en invitant nos hôtes à bord. Dernier adieu par drone interposé, non pas le nôtre, mais le leur!!

A présent, non loin du village d'Eric le Rouge, Nanuq tire sur son mouillage dans une anse d'alluvions à quelques milles de Naarsarssuaq dans un décor alpin, entouré de montagnes qui surgissent à près de 2000 mètres du niveau de la mer. Dans les creux abrités du vent s'épanouit une véritable forêt indigène de bouleaux arctiques avec un sous-bois presque impénétrable. Nous nous surprenons à peiner dans notre progression alors que plus au nord prédominent dalles de granit, pierriers et toundra. Ce ne sera qu'un répit avant de basculer sur la côte Est, froide et glaciaire dans quelques jours.

Histoire à suivre ...


Polar Quest 2018 se dessine (1er juin 2017)

Avant-première pour une nouvelle saison qui se dessine à l'horizon de 2018. PolarQuest avec un consortium de scientifiques embarquera pour le Svalbard ...

Histoire à suivre ...

Télécharger la plaquette ici


En avant pour de nouvelles aventures (28 mai 2017)

Le départ de Maniitsoq approche à grands pas; l'été 2017 nous verra passer le Cap Farvel, remonter la côte Est pour une escale à Tasiilaq avant la traversée pour l'Islande.

Bateau et équipage sont prêts; le matériel et pièces de rechange sont déjà envoyés au Groenland, car après 3 années dans le nord et 3 hivers arctiques il y a un peu d'entretien au programme.

Nous avons hâte de retrouver notre bateau, le Groenland, la fraîcheur estivale de l'Arctique et nos Amis.

A bientôt, pour de nouvelles aventures.

Conférence publique à hepia le 25 avril (4 avril 2017)

Dialogue 35 - Aventure

Peter Gallinelli présentera le projet d’igloo passif ainsi que les aventures à bord de Nanuq, allant d’une navigation passionnante à travers les mers du nord à un hiver épique sur les côtes glaciales du Groenland. Quel était le climat, comment faire face au froid, faut-il être fou pour monter un tel projet... des questions auxquelles vous trouverez des réponses en son et images.

Ma 25 avril 2017 / 12h15 / Aula / hepia


Clip vidéo : Nanuq sur Yacht-TV (26 février 2017)

"Un hivernage sur la côte nord-ouest du Groenland; une aventure pour père et fils"

Avec une pensée particulière pour les images de drone de Matthias Waurick ... à 35 degrés en-dessous de zéro un véritable exploit pour l'homme et la machine!

Yacht TV : suivre le lien


Conférence publique au CERN (06 jfévrier 2017)

cliquez pour zoomer

"Peter Gallinelli présentera le projet d'igloo passif ainsi que les aventures à bord de Nanuq allant d'une navigation passionnante à travers les mers du nord à un hiver épique sur les côtes glaciales Groenland. Venez avec votre enthousiasme et des questions pour Peter. La conférence sera suivie à la cafétéria pour ceux d'entre vous qui voudraient en savoir plus, en particulier sur la façon de monter à bord de Nanuq en tant que membre d'équipage."

Où: Salle du Conseil

Quand: 16 février à 18h30 (prévoir 30' d'avance pour les formalités d'accès)

Entrée libre

Organisé par le CERN Yachting Club


Le passive igloo en Q/R (05 jfévrier 2017)

Les défis ont été nombreux, comment ça s'est passé:

  • quel était le climat,
  • comment avez-vous chauffé,
  • avez-vous souffert du froid,
  • comment faisiez vous l'eau potable,

... des questions auxquelles vous trouverez des réponses sur la page qui y est dédiée.

Chiffres clés
Distance au pôle : 1200km
Température moyenne de novembre à mars : -26.5°C (Genève même période : +4.5°C)
Température extrême : -41°C
Vent extrême : 140 km/h
Nuit la plus longue : 4 mois
Hiver : 10 mois (température moyenne mensuelle < 0°C)

Conclusions illustrées
suivez ce lien ...

(*) un degré jour (DJ) est la différence de température entre air intérieur et extérieur en moyenne journalière; son unité est [dK].


A vos kiosques (4 février 2017)

La revue Yacht publie un grand reportage sur le passive igloo: yacht.de

"Am Ende sagt Peter Gallinelli, allein im Eis zu sein, auf 77 Grad Nord, ganz auf sich gestellt, das sei eines der "coolsten Gefühle überhaupt". Was aber genau treibt einen normalen Menschen dazu an, sich einer solchen Herausforderung zu stellen? Und wie muss ein Schiff beschaffen sein, damit es als Behausung, als Zuflucht auch dann noch taugt, wenn es das Eis von allen Seiten zu zerquetschen droht?" Pascal Schürmann am 31.01.2017

Toutes les publications : suivez ce lien...


En avant toutes pour 2017 (31 décembre 2016)

365 jours, 40°C, 5000km ... un monde nous séparent de Qeqertat. D'un coté, nous regardons sur une année passée d'aventures, de découvertes et de rencontres exceptionnelles, de l'autre sur une année à venir avec ses défis et engagements. L'équipage Nanuq souhaite à toutes et à tous une nouvelle année heureuse et de beaux projets à venir et à partager.


Réunis pour nouvel an à Qeqertat - il y a un an (photo Peter Gallinelli)

Pendant ces périodes des festivités, nous avons une pensée particulière pour nos amis groenlandais une vague de chaleur sans précédent. L'analyse est sans appel: +10°C pour la haute arctique comparée à la période de référence (1951-1980).


Anomalie de température, novembre 2016 Source : NASA

Au mois de décembre la banquise n'est pas encore formée ... dans les années 80 elle faisait encore 2-3 mètres d'épaisseur! Le grand fjord d'Inglefield Bredning, habutuellement praticable dès la mi-novembre, est encore ouvert ('Abend vand'): les visites de Noël, la pêche et la chasse d'un peuple encore nomade sont compromises... du jamais vu.


Eaux ouvertes dans Inglefield Bredning, décembre 2016 Source : DMI


Agenda 2017 en ligne (20 décembre 2016)

2017 approche à grand pas. Vous trouverez une ébauche du programme de l'année à venir en suivant ce lien...


Janusz Kurbiel nous quitte (30 novembre 2016)

Nous venons d'apprendre que Janusz Kurbiel, 'capitaine' de Vagabond'elle, nous a quittés le 22 août par surprise, quelques jours seulement après un un moment d'amitié partagé au fond d'un fjord de la côte ouest du Groenland. Plus qu'ailleurs, dans le grand Nord vie et mort se cotoyent de près et nous rappellent à chaque instant la nature ephémère de la vie. C'est le prix de la liberté. Mais, partir en paix dans un des plus beaux décors du monde n'est-ce pas un privilège? Bon voyage Janusz.

"Si j’ai le choix, je prends le plus difficile"


plus anciennes :

  • Printemps et le retour
    • Post scriptum (20 septembre 2016)
    • La longue route (25 août 2016)
    • Groenland, pays des merveilles (septembre 2016)
    • Qaanaaq - le retour (11 juillet 2016)
    • Mouillages Groenland côte Ouest (25 juin 2016)
    • Passive Igloo - bilan (20 juin 2016)
    • Design With Climate (10 juin 2016)
    • Rêve et réalité - interview (30 mai 2016)
    • Trucs intéressants (10 mai 2016)
 
 

peter.gallinelli & all - juillet 2017